Les genoux sur terre, un homme debout | Entrez dans l’atelier

Par Thomas Marcilly|juin 1, 2018|Lettres

Chers amis,

 

Nous cherchons chacune, chacun, à épouser la délicatesse perdue, à retrouver le sens de cet abîme, d'une errance parfois, d’un souvenir oublié.

Nous cherchons la lumière de cette naissance accomplie et pourtant si inaccomplie en nous. Il y a ces premiers pas de l'enfant, en dedans de lui et en dehors, qui le relèvent et le poussent à aller vers l’exploration curieuse de la vie.

Et il y a les adultes sur un chemin de conscience que nous devenons. La vie grandit en nous, elle pousse, elle pousse... et nous la bloquons. Souvent. De sa force agissante, nous acceptons parfois de naître nouvellement. Nous posons un genou, puis les deux genoux, ces genoux à terre, sur Terre.

 

"Je m'abandonne au Souffle,
Je m'abandonne à l'Incarnation,
Le juste rythme n'est pas le mien,
Le juste moi n'est pas ce que je crois,
Je suis au-delà de ce que je pense être,
Je m'abandonne au Souffle,
Et je deviens millimètre après millimètre
ce que je suis venu chercher,
aimer, vivre, entreprendre, ici-bas..."

 

Ce mois de juin me permet de placer mon enseignement sur une tonalité… 3.0 ! Je goûte aux genoux sur terre et je me sens pourtant tellement debout, un homme debout !

Mes deux parents intérieurs

Le plus je me suis autorisé à me laisser être, naître, le plus j’ai contacté la possibilité de faire alliance avec ce qui se proposait simplement sur mon chemin. J’ai contacté mes deux fils rouges, mes deux parents intérieurs : la médecine chamanique et la psychanalyse jungienne qui m’installent aujourd’hui dans mon beau métier de Psychopraticien. Quand je repense au terme Le Souffle des Âmes, soufflé un soir d'automne... et bien je le sens danser dans ma structure, celle que je construis un jour après l'autre.

Ces deux parents intérieurs me permettent de m’appuyer dessus pour m’édifier, oser l’aventure, oser l’expérience, oser cet aller vers une couleur de ma singularité : Le Souffle des Âmes. J’ai la connaissance d’où je pars, j’ai l’expérience d’appuis sur lesquels je peux caler mon corps pour oser randonner mon chemin de vie et être avec le monde.

Mettre le don de ma médiumnité d'homme au service d'un accompagnement thérapeutique, humain, spirituel : c'est mon parcours. J'ai choisi de replacer la vie au centre de ma vie en 2010 et j'ai pourtant hésité bien des années avant de choisir mon camp. Alors comment vous dire que mon talent est bien évidemment de vous accompagner à remettre la vie au centre de la vôtre ! Mais je suis simple facilitateur de cet espace, le Je ne fait pas le travail, c'est le Soi, qui est là. Ce Soi à qui on donne où non accès.

Aujourd'hui est une naissance comme il y a en a eu un certain nombre depuis 8 ans : c'est la naissance de {L'atelier}.

Dans un live Facebook ce jeudi 31 mai, Le Souffle des Âmes nous a proposé un Update Energétique des prochains mois à venir. Deux axes ont été évoqués :

celui de s'asseoir avec soi-même pour s'actualiser,
celui d'observer les miroirs positifs dans nos relations.

S'actualiser

Nous ne sommes que très rarement assis avec nous-même. La méditation est une porte possible pour cela mais encore s’agit-il d’y mettre la conscience nécessaire et utile pour y amener l’assise du corps, de la matière, de la matière grise, de la matière émotionnelle...

S’asseoir avec tout ce qui est de nous, en nous. S’asseoir avec notre histoire, notre filiation et reconnaître… reconnaître le chemin parcouru et à parcourir… reconnaître… reconnaître…

...

D’une belle assise vient la notion de s’actualiser. S’actualiser serait peut-être la version 3.0 du mot s’individuer… (mais je ris de vous écrire cela, les mots sont des jeux !)

Le mois de juin ouvre la porte sur un processus puissant d’actualisation. Je ne parle pas de modernité même s’il me semble essentiel que d’être de son temps est un facteur clef de santé. J’aborde ainsi dans cette lettre comment nous pouvons chacune et chacun laisser la place à la vie en nous afin qu’elle puisse s’actualiser d'elle-même et comment nous pouvons donc rentrer chacune et chacun dans notre actualité.

S’actualiser pour oser une version de soi-même qui intègre son passé, ose son présent, regarde son futur.

S’actualiser pour tendre vers l’inconnu et lâcher ce que l’on croit être devenu, avoir compris, avoir deviné.

S’actualiser c’est naître à soi-même dans sa version actuelle et parce que le chemin de reconnaissance a été fait.

S’actualiser c’est reconnaître là où nous sommes pleins de vie, en manque de vie, en nous. Reconnaître sans déni ce qui est simplement plein et terriblement vide. C’est un vertige pour tous ces « êtres » pour qui nous nous prenons.

S’actualiser c’est renverser les codes, les trajectoires et les injonctions collectives pour dire Je Suis parce que Je suis. Et de là s’écoule naturellement de nous la victoire de naître, d’actualiser notre naissance.

Et ce chemin, je vous partage qu'il est pour moi une expérience aimante, interpellante, sensorielle, libératrice, grâce à des enseignements qui me donnent un axe pour mieux penser et m’actualiser.

Et vous, qu’est-ce qui vous fonde ?
Dans votre qualité d’être, sur quoi pouvez-vous vous appuyer aujourd’hui pour être ?
Quel est votre cadre du corps ?

...

Reconnaître son processus de filiation, de là d’où je viens et depuis quel endroit je nais est un processus puissant d’actualisation. Le tord de notre cheminement serait à mon sens de louper une exploration consciente de l’arbre familial dans lequel nous prenons racine.

Comment pouvons-nous prendre appuis sur nos racines pour explorer la vie sans une reconnaissance de là d’où nous venons, sans une reconnaissance que nous ne pouvons pas être le Soi mais nous laisser guider par lui ? C’est le lien magique que je fais entre la médecine chamanique et la voix jungienne. L’un et l’autre, ensemble, une relation, un regard croisé.

Les miroirs de nos relations

Un élément fondateur qui peut nous interpeler dès aujourd'hui est la puissance positive des miroirs relationnels. Ils sont à mon sens à observer, à ressentir, à intégrer comme des clefs personnelles. La magie d'une rencontre, d'un regard que l'on croise, d'une relation de longue date...

Comment sentez-vous cet espace miroir ?
Quelles sont les rencontres du moment pour vous ?
Les pensez-vous hasardeuses ou bien révélatrices d’un potentiel d’aimer ?

Je vous laisse avec ça ! Et vous pouvez retrouver la méditation guidée du live ici.

...

Vous recevez cette lettre et je nous propose la possibilité d’installer une démarche encore plus consciente entre nous. Je vous présente [L’atelier Le Souffle des Âmes] qui va nous permettre cette expérience vivante ensemble.

Je propose depuis fin 2014 l’enseignement des Instants méditatifs sur Radio médecine douce. Après avoir écouté l’information qu’il me fallait commencer à actualiser ce format, cela m’a pris un an pour oser… m’actualiser. C’est ainsi que j’ai fait le choix de laisser ma place à un autre enseignant de méditation sur la radio que vous retrouverez dès le mois de juillet.

Alors sur l'atelier, ce sont des instants méditatifs 3.0 que vous retrouvez et retrouverez chaque mois : la voix du Souffle des Âmes. Une expérience que je vous invite déjà à vivre et vous me direz comment c'est pour vous ? Et dans l'atelier, il y a aussi cette lettre de juin en version audio... bref, je vous retrouve sur cette page.

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter la bienvenue en juin !

Thomas

Partager cet article:

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.