Une invitation à se célébrer ?

Par Thomas Marcilly|octobre 21, 2016|Lettres

Chers amis,

Ici en France, l'automne est une saison qui éveille en moi le souffle d'un retour très proche à l'intérieur. Il n'y a pas meilleure période de l'année, de ce que j'expérimente pour vivre en pleine conscience. 

Ce retour de sève dans les profondeurs laisse pourtant émerger de si belles couleurs chaudes dans les feuilles et légumes, une si grande générosité sensorielle dans les rues. Tout laisse à penser que ce plongeon dans la Terre est synonyme de fin et pourtant, je crois en la célébration pour mieux ralentir. Je crois en cette pleine conscience pour mieux se retourner. Même les habits qui se font plus nombreux sur mon corps sont pour moi des apparats, pour mieux m'accueillir, mieux protéger ce qui restera dedans à se goûter pour les prochains mois. 

Avez-vous pris le temps d'une pause sur le trottoir pour sentir ? Sentir le tapis de feuilles au sol fraichement déposé du matin, sentir la qualité du vent qui se ballade, sentir l'espace entre les sons qui ralentissent, sentir la feuille rouge de la vigne, sentir les nouveaux légumes qui s'invitent sur nos tables...

Avez-vous pris le temps d'une pause pour observer la densité des nuages, écouter le son des roues dans les flaques, sentir la générosité de la lumière du jour laissant davantage de place à l'inconscient de nos nuits ? 

Je me dis que nous devrions plus que jamais faire de ce retournement une célébration. 

Car je rencontre beaucoup de joie à créer cette place pour inviter la vie à ralentir en moi. Oui, je sais, cela ne fait pas tout, n'est pas un tout. Mais je crois que cela peut être un point de départ, un point d'exploration différent sur le rythme qui est vivant. 

Je ne souhaite pas vivre une spiritualité dramatique et trop sérieux et je pense que cela est idem de votre côté. Mais quand je vois comme je peux vite m'embarquer dans du concept spirituel au détriment de ce qui est, je reprends un plaisir fou en ce moment à laisser la feuille de l'arbre me dicter son histoire. La Vie est notre Enseignante, oui ou non ? 

Reprendre contact avec nos sens est une belle célébration à laquelle je vous invite. 

Quant à savoir ensuite le pourquoi, le comment de tout cela, trouver un équilibre entre l'action et le laisser-faire... puissions-nous nous rappeler cette simplicité que de vouloir apprendre et grandir est une vertu. Et vivre le plus en adéquation avec la biologie terrestre est peut-être le terreau de notre santé globale. 

A savoir où se situe notre choix, notre libre-arbitre et si nous décidons réellement du chemin... je crois que l'automne nous invite à observer la feuille. Là où s'arrête cette existentialité permanente que nous essayons de comprendre et modéliser, nous pouvons mieux saisir en quoi il s'agit peut-être d'être simplement engagé et responsable. 

Que cette décroissance puisse être heureuse pour vous toutes et tous. Puissiez-vous aussi simplement, si cela est doux pour vous, vous déposer dans cette proposition qui réunit des lecteurs des 4 coins de notre monde. Le temps d'un regard tourné à l'intérieur et d'une profonde et lente respiration. 

J'aime particulièrement vous accompagner dans votre changement et vos transitions de vie dans ces saisons importantes. Un espace pour vous déposer à Paris me permet de vous accueillir quelques jours à mois et c'est une joie pour moi que de rencontrer ceux que je connaissais dans l'entre-deux de l'écran, en dehors de l'espace. Pour plus d'informations, je vous invite sur mon site internet. 

Dans un petit mois, Sandrine Duran et moi-même vous accueillons à Nantes pour 2 évènements. Dernière ligne droite pour réserver vos places pour la soirée Le Souffle des Âmes et le Café Philo. 

Je vous invite à découvrir le dernier témoignage inspirant de Sidonie Benedetto, dans un nouvel épisode de Caractères libres sur Radio médecine douce. L'Homme que je suis est comblé d'offrir un espace de parole à une Femme en chemin. Je goûte à chaque fois à cette simplicité heureuse de vivre un moment d'authenticité. Avec Sidonie, nous en apprenons plus sur l'écologie féminine alternative. 

Voilà pour ces quelques feuilles déposées sur ce chemin d'automne, 

Amusez-vous avec et puissent-elles vous rappeler votre extraordinaire, 

De tout coeur, 

Thomas 

Partager cet article:

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.