Dans tous mes états ? #2

Par Thomas Marcilly|octobre 3, 2016|Lettres

Bonjour ! 


J'ai reçu un nombre précieux de "merci", "oh merci" et de "oooooh merci" suite à ma précédente lettre "Dans tous mes états ?". A mon tour de vous remercier sincèrement de prendre le temps de déposer ce clin d'oeil dans ma boite, je les conserve tous ! 

Je trouve essentiel de délivrer un message qui a la consistance du vécu, de l'incarné. Même si ce n'est pas chose évidente pour toutes les parts à l'intérieur de moi, se mettre émotionnellement à nu dans une certaine zone de sécurité, permet de créer du lien, de créer une humaine connexion. 

Je ne suis pas ici pour vous raconter encore et encore à quel point le recouvrement d'âme est sublime et qu'il vous faut absolument vivre cette expérience, même si j'en suis convaincu. Et c'est justement parce que je construis mes journées avec des pratiques conscientes et rassemblantes que j'ose ! Ainsi est le propre de se recouvrer dans sa maison intérieure : oser être soi. 

Oser... hum... on le lit, on le relit, l'entend, on le réentend, avec des termes plus ou moins pompeux, prédateurs ou tout fait bienveillants. Mais mon expérience me dit que cela me prendra le temps d'une vie, tout du moins celle qui est jusqu'à cet instant où je vous écris. 

Je suis pleinement conscient que de s'accomplir sur un chemin intérieur et personnel est un engagement. Et c'est d'ailleurs ce que mon amie Carole Bertrand vous partage dans "Au plus près de soi", le dernier épisode de Caractères libres sur Radio médecine douce. 

C'est certainement plus confortable de rester à l'endroit où rien ne bouge, rien ne somatise dans le corps, comme un statu-quo entre nous et la vie. Mais ce n'est pas le sens que je touche, ce n'est pas le rythme qui se propose à moi. 

J'aimerai vous dire que par amour, nous pouvons tout transformer en mangeant simplement avec une prière ho'oponopono. J'aimerai vous dire qu'en achetant de la cochonnerie... notre corps en retire une expérience vivifiante grâce à un simple alignement sur le chakra coeur. J'aimerai vous dire que les vaccins nous protègent et que BIG PHARMA se soucie de notre santé. 

Mon expérience me montre qu'il est essentiel, dans mon quotidien, d'effectuer ces petits changements pour lesquels je souhaite le changement global. Même à 33 ans, mon corps me montre aujourd'hui le contrecoup d'amalgames dentaires retirés il y 2 ans, d'émotions refoulées profondément dans mon histoire, de blessures ici là... je ne peux juste pas continuer à créer ou con-sommer encore et encore ce que LES ELUS me dictent d'introduire dans mon corps. Je souhaite être un chercheur non pas en quête de santé absolue, mais un chercheur de ce qui me fait du bien et me nourrit tout en douceur et pour le bien du monde. 

Alors selon nos modes de vie, il y a une ré-volution plus ou moins grande à entreprendre. J'ai encore tellement d'incohérences dans ma vie, alors je les prends l'une après l'autre, lorsqu'il est juste temps pour moi d'avancer un peu plus. Je me rappelle dans cette grande entreprise d'être vivant, que la Douceur est mon maître mot... 

Je ne peux pas vous écrire pour vous vendre exclusivement des services sous prétexte que je suis un passionné car je ne crois pas et plus en cela... pas dans mon domaine de réveil en tout cas. Depuis 2011 je vous écris, depuis 2008 je suis blogueur, depuis 2012 j'accompagne et je grandis à vous partager ce qui m'inspire et me fait aller mieux. Et puisque aujourd'hui la vie m'offre l'abondance suffisante pour vivre financièrement de tout cela, c'est précieux et je continue ! 

Etonnement, c'est depuis que j'ai pleinement incarné le sens de ce que j'ai à vous offrir que Le Souffle des Âmes me traverse et que des miracles se produisent parfois dans nos consultations individuelles. Moi le mot miracle, je le vis comme un fardeau qui un jour se retire du sac à dos alors que l'espoir se faisait mince pour vous. 

Je suis un éternel optimiste et c'est peut-être pour cela je crois que j'ai toujours été chahuté depuis mon adolescence par la noirceur de la dépression. Je suis un épicurien affamé et c'est peut-être pour cela que j'ai réappris à bien-manger en conscience plutôt que de choisir la boulimie comme acte de souffrance. J'aime tellement la lenteur d'être vivant que j'expérimente aussi la violence de ce qui va vite. 

Je me réjouis à chaque instant, lorsqu'un espace de consultation individuelle nous invite déjà à être humain, afin que la Guidance et l'Univers puissent prendre le relais, au mieux pour vous, au plus doux pour moi. 

Tous les privilèges que je peux aujourd'hui retirer de mon expérience me parviennent grâce à cet engagement d'apprendre à m'aimer pour mieux être un acteur de paix dans ce monde. 

Que c'est bon de vous écrire et de sentir comme l'authenticité est un acte profond de réveil et d'humanité. 

Je vous laisse avec ces quelques supports ci-dessous et je vous invite à vous rendre directement également sur le blog pour vous nourrir et partager ce qui fait sens. 

Je NOUS aime 🙂 

Thomas 

Partager cet article:

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.