Dans tous mes états ?

Par Thomas Marcilly|septembre 23, 2016|Lettres

 
Depuis que mon chemin se parsème de rencontres improvisées et profondes, je retrouve de plus en plus les échos de ceux qui osent dire que de grandir dans ce monde n'est pas chose simple. Parce que j'ai compris il y a bien longtemps que si le chemin intérieur menait quelque part dans cette exploration du mystère, il n'était pas question pour moi de quêter le saint graal de la libération, pour atteindre un quelconque état de suffisance et de zénitude. 

Je me questionne depuis le coeur de mon adolescence : comment est-ce possible d'être connecté à une telle souffrance de mon Être alors que mon environnement extérieur n'est pas acteur de cela ? Je ne suis pas né au coeur des conflits, je n'ai pas été abandonné sur le seuil d'une porte. J'ai grandi avec l'amour d'une généreuse famille et la créativité au coeur de l'éducation. Mais je suis juste né avec des pores énergétiques perméables et une curiosité émerveillée du monde... Un cocktail suffisant pour douter de mes ressentis à m'y perdre et ne plus savoir qui, quand, quoi, que... ou plutôt comment faire pour accueillir tout ce vivant ? 

Ainsi tout mon apprentissage est celui du corps et de l'art de relationner depuis mes 18 ans. Aucune échappatoire possible, je suis un homme hypersensible avec un tracé de vie multi-couleurs et parsemé de grands sauts quantiques, entre ras-le-bol, extases, souffrances et grands bonheurs. Mes amis ont des ailes, certains n'ont pas de corps, beaucoup ont des poils, d'autres ont bien des corps (!) et je ne suis qu'au balbutiement d'apprendre à interagir avec l'humain. J'ai fait le tour du monde et je réalise aujourd'hui mon rêve de transmettre à la radio. 

Je cours, je boite, je marche, je saute sur un vélo souvent (car le métro ça fait bobo au coeur), je m'enferme des jours, j'offre quelques talents sur une scène et je mets ma voix au service du bien-être, je file dans ma campagne, j'observe les curiosités de l'humain et la rondeur des sourires en terrasse, je ris de me voir grandir et je pleure souvent de ne plus rien comprendre et de perdre le sens... 

Je m'offre au channeling et mon corps se demande quand est-ce que je vais m'abandonner à une prochaine séance de yoga. Je vous accueille sur Skype ou en cabinet car je suis aussi celui qui empêche de tourner en rond. J'ai aussi peur de la foule mais je me guéris, bien que je suis en Inde comme chez moi... 

Bref, je suis un homme en chemin. 

Alors heureusement, mes journées sont accompagnées par des Êtres qui densifient ma vie. Ce n'est souvent pas un hasard s'ils ont quelques années de plus aussi. J'ai encore partagé ces jours derniers, des moments complètement magiques où mes amis et moi, nous avons boité ensemble. Avant, je pensais que ces personnes étaient en avance sur le chemin. Mais lorsque je touche aujourd'hui la qualité de certaines relations, alors je me dis que nous sommes simplement ensemble. J'aime goûter cette magie d'apprendre à tisser des relations authentiques et humaines, de me rendre compte que nous partageons ce même chemin, que nous pleurons de façon identique, que nous sommes bouleversés souvent, apeurés aussi. 

Parce que je nous sais tellement nombreux à essayer de nous relever chaque jour avec la foi, à croire que le mystère nous emmène pour notre plus grand bien. 

Je rencontre des Êtres souvent avec un égo bien placé, d'autres bien trop occupés à rassurer la mission de leur égo-chaussette. Que cela ne nous empêche pas voir nous donne même l'élan pour poursuivre notre expérience ! L'expérience d'apprendre encore et encore à être un Humain en douceur et bienveillant. 

Ma vie est abritée par des relations qui se questionnent, se re-questionnent, s'interrogent et se discutent. 

Et si mon chemin me permet de panser mes blessures pour mieux accueillir la réalité de ce qui EST et non pas celle que je veux qu'elle soit, alors à cet endroit, je me ressens cohérent à poursuivre et vous partager encore, ce qui m'inspire chaque jour... pour mieux désapprendre et vivre ma décroissance burlesque avec vous. 

De tout coeur, belles et heureuses expériences à vous, 

C'est magique de vous partager le Vivant, 

Thomas 

 

Partager cet article:

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.