Du savoir à la connaissance

Par Thomas Marcilly|septembre 22, 2015|Lettres

24h avant l'équinoxe et nous ne sommes pas seuls.
 

Même lorsque des échos intérieurs nous terrassent, c'est une simple tectonique en nous qui fait se relâcher l'ancien. Tout ce par quoi nous passons et qui peut nous sembler déstructurer le plus intime en nous est une libération.
 

Il n'y a rien aujourd'hui qui ne peut faire obstacle à ce qui est en train d'émerger dans notre Monde, qu'il soit intérieur ou à l'échelle de notre planète. C'est ce qui distingue la compréhension mentale de la véritable prise de conscience, qui devient connaissance intérieure imprimée dans les cellules.
 

Prenons l'exemple de la tristesse et de la confusion qui peuvent réellement faire leur apparition subite en ce moment. Le plus bel enseignement est de vous asseoir avec elles. Le savoir viendra vous positionner sans connexion au corps, la connaissance viendra de l'expérience que vous ferez avec cette tristesse et cette confusion, lorsqu'elles vous auront traversées.
 

Nous pouvons également en ce moment avoir de la difficulté à trouver notre équilibre entre la peur ultra présente dans l'inconscient collectif (et massivement déformée par les médias de masse) et notre peur simplement humaine du fait d'un inconnu qui se présente à nous. Asseyons-nous avec tout cela...
 

Laissons l'empathie et la compassion nous enseigner ce que nous pensons souvent savoir sans que cela ne soit une connaissance personnelle. Versons des larmes pour pardonner notre ignorance face à une matrice qui se meurt maintenant. Remercions nous de nous donner plus que jamais, les moyens de nous laisser traverser par la vie.
 

La tristesse est une rivière qui laissera apparaître les couleurs de l'arc en ciel en nous. La confusion est cette petite fée qui nous retire lentement les oeillères afin que nous puissions enfin nous regarder dans notre divin absolu.
 

A nouveau aujourd'hui, beau voyage à nous tous, nous ne sommes pas seuls.

Pour compléter le voyage je vous propose ces articles : 

> la confusion
> être en chemin (rencontre avec Carole Bertrand)

 

Partager cet article:

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.