Je choisis d’être

Par Thomas Marcilly|décembre 3, 2014|Lettres

 
 
 
Ces moments de fin de cycle, d'année ou le temps des longues listes de résolutions à mettre en place s'aimantent même sur la porte de notre frigo, c'est aussi le temps de remercier et pardonner. Pourquoi partager tout cela me direz-vous ? Et bien peut être qu'il n'y a rien de personnel et d'intime à faire cela car je me suis rendu compte en écrivant ces mots, qu'ils avaient une certaine puissance et vérité universelle.
 
Il y a un an, je savourais la vie d'une autre manière en Nouvelle Zélande. Transition de retour d'Inde chamboulé par trois mois de magie délicieuse et unique, je frolais à nouveau mes souvenirs de vies passées pour non pas revenir à nouveau, mais naitre de cette confiance absolue de ma justesse d'être. De nombreuses erreurs, déchirures, manques et souffrances m'ont porté jusqu'à cet instant où je me suis mis à parler de nouveau avec moi même.
 
J'ai blessé et vaincu par fierté, mais aussi aimé et accueillis par générosité. J'ai donné parfois sans limite et bouleversé mon quotidien avec de nombreux claquements de doigts. Mes erreurs m'ont à chaque fois conduit dans mon exile à la recherche d'un pardon, tout comme j'ai manifesté ma joie de vivre en chantant, créant, oeuvrant depuis l'enfance pour la légèreté en laquelle je crois.
 
Ma différence a conduit les innocences parfois cruelles des enfants à m'étiqueter comme celui qui est différent. Et ainsi me suis-je conduis avec certains de mon côté. J'ai inscris la honte dans chacune de mes cellules mon incapacité à faire partie d'un moule après mainte tentatives.
 
Et aujourd'hui, ma gratitude se manifeste aussi pour ces êtres qui ont su montrer du doigt cet homme unique que je suis. Merci à eux malgré la maladresse, d'avoir été mon miroir. J'ai compris bien des années après que cette différence était tout simplement ce que l'on appelle identité. J'ai sentis après des années de souffrance que je savais déjà ce qu'était être vivant. Je me suis débattu parmi des vérités qui n'étaient pas les miennes et n'ai su retrouvé mon intégrité seulement en vous souriant à nouveau.
 
Je manifeste aussi ma gratitude à ceux qui ne manqueront pas de me rappeller cette différence là et ne cesserons de s'étonner d'une superficialité qui ne l'est peut être pas tant. J'ai cette chance immense de vivre dans cette période passionnante de l'humanité. De nombreux outils de communication me sont offerts pour partager mon manifeste. Je joue avec la reliance que m'offre ce blog, les réseaux sociaux et mon quotidien de vie, en ouvrant mon livre de réflexion à tous.
 
Ugbrooke Estate - Nouvelle Zélande - 2011
 
 
Je choisis de voir grand, de réaliser mes rêves, d'accompagner l'autre en ce sens.
 
Je choisis d'être dans ma légèreté et mes sourires, dans ma profondeur et mon intuition.
 
Je choisis d'être dans ma spontanéité d'homme, qui rencontre ma sensibilité du Yin.
 
Je choisis d'être responsable de chacune de mes pensées.
 
Je choisis de me respecter et de m'aimer en ce sens.
 
Je choisis de me pardonner pour toutes mes erreurs passées et à venir.
 
Je choisis d'être fier de mes réussites et de les partager.
 
 
Merci à ces auteurs qui éveillent au quotidien mes réflexions d'âme et m'enseignent à être un humain maladroit et qui apprend.
 
Merci à ces personnes qui acceptent mon amitié. 
 
Merci à ces moments que je m'accorde pour être moi-même, et ainsi mieux accueillir ma guérison et celle de l'autre.
 
Merci donc à vous, qui n'avez fait que me conforter dans mes choix présents. Ce sont vos doutes qui m'ont fait prendre confiance et conscience de mes choix. Ce sont vos peurs qui m'ont ouvert à cette réalité que j'embrasse. C'est votre amour et vos regards neufs portés sur moi souvent, qui m'embarquent dans cette mouvance incessante.
 

Alors oui, je souris de l'intérieur, je souris à pleine dents, je souris d'être dans cet instant, d'être parmi moi, d'être parmi vous, d'être tout simplement. Mon sourire rebondira sur celui qui l'acceptera et ainsi vivra l'amour léger et simple.
Acceptez mon sourire, copiez le, partagez le, modelez le.
Je souris et je sais que cela n'est pas une illusion, et vous... ?
 

Le bonheur est cette chose qui se multiplie quand on la partage.

Belle naissance à tous ♥

Je vois grand, je suis cocréateur parmi vous tous...

 

Thomas - The Yogi Wanderer
 
 
Ugbrooke Estate - Nouvelle Zélande - 2011
 
 
Partager cet article:

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.